Cercle parenthèse - info@cparenthese.be

  • Facebook Social Icon

Les disciplines du cercle

Haptonomie

L'Haptonomie est la science des interactions et des relations affectives humaines.

 

L’haptonomie est définie par Frans Veldman, son fondateur, comme la science de l’affectivité. La notion d'haptonomie provient de la fusion de deux concepts du grec ancien: HAPSIS (ce que l'on sent, ce que l'on ressent, le tact, le toucher) et Nomos (la règle, la loi, la norme). Entrer en contact (tactile) pour guérir, rendre entier, confirmer.

 

L'Haptonomie permet une "manière d'être" qui peut s'intégrer dans toute profession d'aide ou de relation de soins au sens large et ainsi accompagner l’humain de sa conception jusqu’à sa mort.  On connaît plus particulièrement l'accompagnement haptonomique prénatal.  Cependant, il peut également être appliqué en postnatal, lors du développement de l'enfant, à l'âge adulte et également en fin de vie.

 

Haptonomie  prénatale et postnatale

 

La relation entre l'enfant et ses parents se développe et s'approfondit bien avant la naissance. En cherchant comment être à deux et à l’écoute de leur enfant, les parents développent une re-connaissance et une confiance.

 

Dès les premiers mouvements perceptibles de l'enfant, les parents découvrent comment échanger avec leur enfant par un contact tendre et affectueux à travers le giron maternel. Il répond à ce contact de façon très personnelle. Ainsi, la relation affective se tisse petit à petit avec l’enfant à venir.

 

Avec l’approche haptonomique, les parents confirment affectivement l'enfant et lui font ressentir qu'il est le bienvenu et ainsi lui permettent d’acquérir une sécurité de base.

 

Les parents pourront accompagner ensemble leur enfant sur le chemin de la naissance. Le père sera pleinement impliqué affectivement et pourra participer activement à la naissance. La mère apprendra à apprivoiser les contractions et la douleur, à s’écouter, à sentir ce qui se vit.

 

Après la naissance, le lien affectif entre les parents et l'enfant s'approfondit. Très tôt, l'enfant acquiert une sécurité de base qui l'invite à la communication, à l'autonomie et à la confiance. Ainsi, l’enfant pourra se développer progressivement et devenir autonome et authentique.

 

Dans l'accompagnement postnatal, les parents accompagnent leur enfant et font appel, de façon affectivo-confirmante, aux possibilités propres de l'enfant de la naissance jusqu’à la marche.
 
 

Massage Bébé

Favoriser la relation d’attachement entre les parents et leur enfant par le toucher…

Tout commence dans le ventre de sa mère…

Le bébé perçoit déjà de multiples sensations. Les lumières, les sons, les mouvements qu’il ressent, annoncent les prémices de son arrivée sur terre.

Après le tumulte de la naissance, le bébé va tenter de retrouver le rythme du mouvement qu’il a connu in utero. Il est essentiel de rétablir l’équilibre.

Lors des moments de massage, un toucher nourrissant, bienveillant, contenant va permettre au bébé de s’éveiller à la communication.

C’est ainsi que toute l’interaction avec son parent va se mettre en place.

Quand on masse son bébé, on communique par le toucher mais aussi à travers le regard, le sourire, …

Les séances de massage bébé (individuelles ou collectives en tout petit groupe) sont l’occasion de passer un moment privilégié rien qu’avec son bébé, lui faire (et se faire) du bien, être ensemble, partager, prendre le temps.

 

 

Kinésithérapie

La kinésithérapie périnatale vise les futures mamans pendant la grossesse et après la naissance.

Pendant la grossesse, une future maman peut être amenée à consulter un kinésithérapeute pour de la rétention d’eau, des douleurs lombaires ou sciatiques.

La rééducation consistera à décontracter les muscles par le massage, de la chaleur et redonner de la mobilité aux articulations.

Un kinésithérapeute peut également proposer de vous préparer à la naissance où on aborde les mouvements, positions et la respiration pendant le travail et pendant la naissance.

Après la naissance, la kinésithérapie postnatale consiste à remettre en route la sphère périnée-abdominale. En effet, les abdominaux vont s’allonger et parfois s’écarter pendant la grossesse et le périnée devra supporter le poids du bébé pendant la grossesse et s’étirera pendant la naissance.

Il est donc intéressant même après une césarienne de faire la kinésithérapie postnatale!

Le périnée peut être mis à mal pendant la grossesse, et l’accouchement, inefficace après une opération ou tout simplement victime du vieillissement. Il ne remplit peut-être plus son rôle de soutien des organes pelviens et de verrou lors des efforts.Les conséquences des dysfonctionnements peuvent se manifester sous forme de fuites, constipations, douleurs, troubles sexuels, …

Voilà à qui va s’adresser la rééducation périnéale.

La rééducation est adaptée à chaque personne et varient tout le long de la rééducation en fonction de l’évolution.

La kinésithérapie pédiatrique va s’adresser:

- aux enfants avec malposition ou déformation (pied bot) du pied. Dès la naissance, la rééducation consiste à immobiliser le pied dans la bonne posture et à mobiliser les articulations dans le bon axe et assouplir les structures autour (muscles/tendons/ligaments).

- aux enfants avec des torticolis congénitaux ou positionnels avec ou sans plagiocephalie. En étroite collaboration avec les parents, la rééducation va consister à stimuler, éveiller l’enfant au côté négligé. Les mobilisations seront douces, jamais forcées.

- aux enfants avec des retards d’acquisition motrice, cela peut-être un enfant coincé assis, ou qui tarde à se mettre debout et à marcher. Et parfois, ce sont des enfants que l’on verra plus grand car ils chutent beaucoup... on veillera à revoir les différentes étapes de la motricité, l’intégration de certains réflexes archaïques par le jeu.

 

 

BabySigns

Le "BabySigns" est un outil proposé aux bébés afin d'encourager et soutenir une meilleure communication entre eux et les adultes qui les accompagnent.

 

Même s’il ne parle pas encore, un bébé a des choses à dire, ça ne fait aucun doute ! Et en attendant ses premiers mots, il n'est pas si évident de le comprendre...                                 

Mais à y regarder de plus près, il est déjà un expert en matière de communication. Naturellement, il a déjà mis en place des stratégies pour vous dire. Il donne de la voix (gazouillis, petits cris, pleurs,...), il mobilise son corps (attitudes, mouvements,...).

Naturellement, il commence à utiliser ses mains pour vous dire « au revoir », « bravo », il pointe du doigt ce qui l'intéresse...

Et pourquoi pas alors lui offrir quelques signes de la Langue des Signes (LSFB) pour élargir son répertoire gestuel ?

Il pourra ainsi vous exprimer ses besoins, ses envies, ses émotions... Vous dire qu'il en veut « encore », qu'il aimerait que vous regardiez un « livre » tous les deux, qu'il a eu « peur »,... 

 

Le "BabySigns" est un outil de transition. Un peu plus tard, quand son appareil "bucco-phonatoire" sera mature, il prononcera alors ses premiers mots.

Et fort de ses premières expériences positives, son envie de communiquer et d'entrer en relation n'en sera que plus grande, sa confiance en lui renforcée et son envie de découvrir le monde décuplée...